International Pakistan
Mis à Jour le : 17 septembre 2008  16:28
Les USA veulent-ils envahir le Pakistan ? par Tom Engelhardt
17 septembre 2008

L’escalade. Bombardements et incursions américaines en territoire Pakistanais se sont multipliées ces dernières semaines. Le Président Bush a signé en juillet un décret autorisant un plan d’action en trois étapes portant la guerre dans les régions frontalières d’Afghanistan. De part et d’autre le ton monte. Un général US a menacé le Pakistan d’une « nouvelle forme de guerre » et l’armée pakistanaise a reçu l’ordre de tirer contre les troupes US en cas d’incursion. Un premier incident armé pourrait avoir eu lieu lundi dernier.

Par Tom Engelhardt, Tom Dispatch, 16 septembre 2008 (extrait)

Comme Andrew Bacevich nous le rappelle dans le dernier numéro de la revue Atlantic, un débat animé se déroule aujourd’hui dans l’armée au sujet de la nature de la « prochaine » guerre américaine et sur la façon de s’y préparer. Mais tandis que les officiers poursuivent leurs débats, cette « prochaine guerre » se rapproche peut-être déjà.

Après avoir lancé avec beaucoup de battage les guerres d’Afghanistan et d’Irak, toutes deux désastreuses à leur manière, l’administration Bush qui vit ses derniers mois semble avoir l’intention de déclencher un troisième conflit dans les régions frontalières du Pakistan, cette fois-ci au ralenti.

Désormais, pratiquement chaque jour apporte son lot de nouvelles sur l’intensification des bombardements américains - à coup de missiles Hellfire tirés par des drones Predator [1], voire même par les forces spéciales transportées par hélicoptères [2] - dans les zones tribales pakistanaises le long de la frontière afghane. De nouvelles menaces tonitruantes sont également proférées [3].

Tout cela ne serait pourtant que la « première phase » dans un plan en trois étapes de l’administration Bush [4] dans lequel l’armée américaine devrait ne « plus prendre de gants ».

Il faut se représenter cela comme un feu vert [5]donné à une nouvelle version de cette tactique, déjà pratiquée au Vietnam, de la « poursuite » au delà des frontières. Mais on peut également y voir tout simplement une nouvelle guerre.

Notre Président a déjà décidé que la souveraineté du Pakistan n’avait aucune importance [6] et désormais, sans que le Congrès ait eu sont mot à dire, les guerres américaines, qui vont déjà de l’Irak à l’Afghanistan, menacent de s’étendre de façon potentiellement explosive.

Bien que les sources pakistanaises indiquent qu’aucun membre important des Taliban ou d’Al-Qaida n’ait été tué dans cette récente série d’attaques, la colère enfle au Pakistan contre ces atteintes à la souveraineté nationale et à cause des victimes civiles, comme en Afghanistan.

En Irak, les 146 000 soldats américains ne semblent pas prêts de s’en aller pour le moment, tandis qu’en Afghanistan 33.000 autres militaires US (et des dizaines de milliers de troupes de l’OTAN), qui subissent les pertes les plus élevées depuis la chute des Taliban en 2001, combattent une insurrection soutenue par la colère croissante provoquée par l’occupation étrangère.

Le pays semble en voie de désintégration et les Taliban commencent à menacer les routes menant à Kaboul, tandis que le gouverneur d’une province vient de mourir victime d’un attentat. Le « Président » Hamid Karzai a été longtemps surnommé « le maire de Kaboul ». Aujourd’hui, cette appellation semble de plus en plus appropriée alors que le pouvoir de son gouvernement corrompu s’affaiblit peu à peu.

C’est dans se contexte que se développe au Pakistan une nouvelle guerre - pas moins déplorable et imprévisible que les deux précédentes - alors que les frappes américaines attisent le feu du nationalisme [7] dans ce pays et que les militaires pakistanais pourraient avoir d’ores et déjà tiré leurs premiers coups de semonce contre des troupes américaines [8]. (...)


Publication originale TomDispatch, traduction Contre Info

[1] US drones bring fear and firepower to Qaeda war in Pakistan, AFP, 15/09/08

in the past 12 days, five strikes have been carried out, targeting suspected Taliban or Al-Qaeda bases.

[2] NATO ground troops attack Taliban stronghold in Pakistan, officials say, CSM, 03/09/08

NATO and US ground troops attacked three houses near a Taliban and Al Qaeda stronghold in South Waziristan, a tribal area in Pakistan, on Wednesday, Pakistani officials said.

[3] US Army general warns Pakistan of new war Daily Times, 14/09/08

A new war could begin if Pakistan does not step up its fight against terrorists, Maj Gen Jeffrey J Schloesser of the US Army said in a report published in an American weekly on Sunday. “If militants escape into Pakistani territory and Islamabad does not step up, a new kind of war could well begin,” he said.

[4] Attacking Al-Qaida In Pakistan, NPR, 13/09/08

NPR has learned that the raid by helicopter-borne U.S. Special Operations forces in Pakistan last week was not an isolated incident but part of a three-phase plan, approved by President Bush, to strike at Osama bin Laden and top al-Qaida leadership. The plan calls for a much more aggressive military campaign, said one source.

[5] Raids into Pakistan : What U.S. authority ? CSM, 15/09/08

[6] Bush Said to Give Orders Allowing Raids in Pakistan, NYT, 10/09/08

President Bush secretly approved orders in July that for the first time allow American Special Operations forces to carry out ground assaults inside Pakistan without the prior approval of the Pakistani government, according to senior American officials

[7] Pakistan fury at US cross-border attacks The Independent, 14/09/08

Despite official Pakistani condemnation of the strikes, mostly by missiles fired from Predator drones, Mr Zardari is being accused by opposition parties of having secretly agreed to them. Equally damaging, it is possible that Pakistan’s military chiefs were aware of US operations but did not inform him.

[8] Confusion Over Reports of Clash at Afghan Border, NYT, 15/09/08

Local residents and a Pakistani government official said two American helicopters were repulsed when Pakistani soldiers fired at them, but the Pakistani and United States military publicly denied any such incident, and a Pakistani intelligence official said that an American helicopter had mistakenly crossed the border briefly, leading Pakistani ground forces to fired into the air.


Référence
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2172
 
 
Dans la même
Rubrique
Dans l'Actualité