L’arnaque à la carte vitale : un danger pour les personnes âgées

0
142
arnaque à la carte vitale par sms
arnaque à la carte vitale par sms

Les actes d’arnaque prennent de l’ampleur, surtout ces temps-ci. Des individus sans scrupules et mal intentionnés se sont attaqués au domaine de la santé pour escroquer les usagers notamment les personnes âgées sous la couverture de l’assurance maladie.

Force est de remarquer ces dernières semaines que nombre de personnes reçoivent de faux mails ou SMS de l’Assurance maladie. Ces courriels ou messages leur demandent de renseigner leurs informations bancaires afin de changer leur carte vitale.

Attention ! Ne cédez pas à l’arnaque, cela constitue un danger pour vous (séniors). Focus!

L’arnaque à la carte vitale

Il est récurrent depuis un certain temps de constater l’évolution grandissante à grande échelle des actes de l’escroquerie numérique. Des personnes de mauvaise foi se cachent derrière leur petit écran connecté pour estoquer les citoyens.

arnaque à la carte vitale
arnaque à la carte vitale

Ils s’organisent de sorte à identifier clairement leurs cibles pour leur extraire des coordonnées personnelles qui faciliteront la mise en œuvre du forfait.

Ces arnaqueurs ont pris désormais pour cible, le secteur de la santé et essaient d’escroquer les usagers de l’assurance maladie sur leur carte vitale.

Les personnes les plus touchées ou victimes de ces extorsions numériques sont des séniors ou personnes âgées.

Les hors-la-loi se font passer pour le ministère de la Santé en demandant aux assurés dans leurs mails ou SMS, de renseigner leurs coordonnées bancaires pour un éventuel changement de carte vitale.

Une arnaque par SMS

Très souvent, l’arnaque à la carte vitale se fait par SMS et vous invite à donner vos identifiants bancaires. Le texte que vous recevez comporte généralement un lien cliquable sur lequel vous devez aller pour fournir les informations vous concernant. Malheureusement, beaucoup de citoyens honnêtes sont pris au piège et cliquent sur le lien. Attention, ces arnaqueurs copient simplement le site de l’assurance maladie et se font passer pour l’assureur.

Dès que vous vous retrouvez sur la page du lien, il vous est demandé vos informations personnelles ainsi que vos identifiants bancaires. L’argument servi, c’est que vous devez recevoir une nouvelle carte vitale pour laquelle vous devez payer. Une fois ces champs renseignés, vous mordrez à l’hameçon. Ensuite, ils usent d’un processus ingénieux pour vous escroquer.

Finalisation du processus

Toute personne qui se laisse duper par cette manœuvre malsaine devient systématiquement vulnérable. Une fois que l’arnaqueur qui se cache derrière ce SMS ou mail trompeurs obtient les informations personnelles de sa victime et le téléphone directement. Cet arnaqueur se substitue en banquier ou en conseil de la banque de sa victime en lui expliquant qu’elle s’est fait arnaquer et qu’il urge d’intervenir.

Ainsi, cette dernière va confirmer naïvement les informations précédemment données en passant comme ça l’étape de la finalisation du processus de son bourreau. Après cette étape, le fraudeur arrive à soutirer de l’argent à l’arnaqué grâce à ses propres coordonnées bancaires. C’est un plan bien conçu et finement appliqué qui peut faire des victimes à grande échelle. Ces indélicats font de sorte que c’est le nom de votre banque qui s’affiche au moment de l’appel pour vous mettre en confiance totale.

Éviter l’arnaque à la carte vitale

Pour échapper au fléau de l’arnaque à la carte vitale, vous devez être vigilant sur certains détails dès la réception d’un tel mail ou SMS. Retenez que l’assurance maladie n’a jamais demandé et ne réclame jamais un numéro ou des informations personnelles à distance (téléphone, mails, SMS).

Toute opération concernant les changements ou notifications se fait via l’espace sécurisé d’Améli. De même, la sécurité sociale ne demandera jamais une mise à jour ou un renouvellement de carte vitale par courriel/message.

Ces opérations se font en pharmacie, sur des bornes dédiées ou chez un spécialiste disposant du lecteur de carte adéquat. En outre, un banquier ne réclame pas non plus les identifiants bancaires à voix haute par conversation téléphonique. Il fait remplir au contraire un numéro personnel par votre clavier téléphonique. Si un tel cas se présentait, refusez, ceci est votre droit. Le conseiller bancaire n’appelle pas en week-end ou à des heures tardives.