mercredi, octobre 5, 2022

L’actualité des entreprises en France

AccueilDécoTout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la motorisation et...

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la motorisation et la réparation des volets roulants

Date:

Articles connexes

Dans une maison ou un appartement, des volets roulants apportent un confort nettement supérieur à des volets à battants classiques. Mais pour profiter au mieux des performances de vos installations, il faut parfois faire quelques travaux. Qu’il s’agisse de maintenance, de rénovations ou de modernisation, voici tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la motorisation et la réparation des volets roulants :

Les précautions avant de commencer

Bricoler des volets roulants n’est pas anodin. Il s’agit d’une installation assez volumineuse et potentiellement lourde. Cela signifie que vous pouvez vous blesser ou endommager des affaires à proximité.

De plus, un volet roulant fait partie intégrante du mur qui donne sur l’extérieur. Lorsque vous le manipulez, il faut donc être très précautionneux pour ne pas l’abîmer. Dans le cas contraire, vous pourriez nuire à l’isolation de votre domicile, voire endommager sa sécurité contre les intrusions.

Enfin, des mesures supplémentaires doivent être prises si vous envisagez de bricoler des volets roulants motorisés. En effet, les travaux impliquant le réseau électrique sont encore plus dangereux, surtout si vous n’êtes pas un expert en la matière.

Check-list avant de bricoler des volets roulants

Pour toutes ces raisons, il est essentiel de prendre diverses précautions avant de commencer les moindres travaux sur vos volets roulants. Ci-dessous, nous avons établi une liste :

  • Dégagez au maximum l’espace autour du volet roulant et de la fenêtre. Retirez les rideaux et les stores, déplacez les meubles, retirez les tapis, etc. Idéalement, installez des bâches sur le sol pour protéger son revêtement
  • Coupez l’alimentation électrique si vous travaillez sur des volets roulants à moteur ou si vous voulez motoriser un modèle manuel.
  • Avant le démontage du volet, assurez-vous qu’aucun mécanisme de sécurité ne soit actif (frein, système anti-chute, etc.).
  • Retirez toujours le tablier du volet lorsqu’il est totalement enroulé.
  • Quand vous manipulez une partie comprenant un ressort (un essieu, par exemple), relâchez autant que possible la tension du ressort. Cela évitera qu’il rebondisse violemment.

Réparer vos volets roulants, c’est possible

Des volets roulants sont composés de différentes parties, qui s’usent à des vitesses différentes. Or lorsqu’un seul composant est endommagé, le reste du volet risque aussi de s’abîmer plus vite. C’est pourquoi vous avez intérêt à effectuer les réparations nécessaires le plus tôt possible. Et heureusement pour vous, la plupart des composants peuvent être remplacés assez facilement, sans avoir besoin de changer tout le volet.

Voici les parties qu’il faut généralement rénover :

  • Si le tablier est abîmé, vous pouvez ne changer que les profilés endommagés ou remplacer entièrement le tablier. Dans le second cas, c’est même l’occasion de choisir des lames différentes des anciennes (couleur, matériau, épaisseur…). D’ailleurs, vous pouvez remplacer votre tablier par un modèle plus haut de gamme, pour profiter de meilleures performances.
  • L’axe de roulement peut s’abîmer ou se tordre, ce qui entrave le mouvement du volet et peut user le tablier prématurément. Si l’axe et/ou son support sont abîmés, remplacez-les en choisissant un modèle comptable avec votre volet.
  • Sur un volet roulant manuel, la sangle de l’enrouleur est fortement sollicitée. Il est donc normal qu’elle s’use rapidement. Souvent, elle a aussi tendance à se salir très vite. Avant qu’elle ne se casse pour de bon, n’hésitez pas à la changer. Idem s’il s’agit d’un cordon ou d’une manivelle.
  • À force de monter le volet à la main, sa butée d’arrêt peut également s’endommager. C’est elle qui empêche le tablier de trop remonter et de se coincer dans le coffre. Dès les premiers signes de faiblesse, il faut absolument changer cette butée.
  • Dans le cas d’un volet roulant motorisé, il est facile de remplacer le moteur qui faiblit. La procédure de remplacement est la même que pour la motorisation d’un volet manuel. Découvrez-la ci-dessous !

Comment motoriser un volet roulant manuel ?

Vous en avez assez de monter et descendre vos volets roulants à la force de vos bras ? Vous rêvez d’une version électrique, qui s’actionne en appuyant simplement sur un bouton ? Succombez aux volets roulants à moteur ! La bonne nouvelle pour votre portefeuille est qu’il n’est même pas nécessaire de remplacer toute votre installation. Il suffit de motoriser vos volets existants.

La procédure n’est pas très compliquée, même si elle requiert un peu de compétences en bricolage. La première étape sera de vous assurer que le câblage électrique puisse être relié au mur dans lequel le volet est implanté. Ensuite, vous devrez acheter un moteur de volet roulant compatible avec votre équipement actuel. Choisissez la longueur et la puissance adaptées au tablier, en demandant conseil au fournisseur si besoin. Sachez aussi qu’il est possible d’avoir un moteur filaire ou à commande radio. Voyez selon vos préférences.

Une fois votre moteur de volet roulant acheté, il faut démonter le tablier et glisser le moteur à l’intérieur de l’axe de roulement. Vous trouverez de nombreux tutoriels vidéo sur internet. Puis branchez le moteur à l’installation électrique et réassemblez le tout. Effectuez les réglages et ajustements afin que la montée et la descente du volet se fassent de manière fluide et s’arrêtent aux bons niveaux. Enfin, faites les tests nécessaires pour vérifier que tout fonctionne correctement.

Faites des vérifications et une maintenance complète

En complément, profitez aussi de vos travaux de rénovation pour faire une maintenance complète de vos volets roulants. C’est l’occasion idéale pour :

  • Nettoyer le coffre, le tablier et les glissières du volet (sur les côtés et en bas) afin d’éviter tout encombrement.
  • Vérifier que tous les composants sont intacts, ni tordus ni endommagés. Le cas échéant, assurez-vous aussi qu’ils soient solidement fixés au mur (support de l’essieu, glissières, mécanisme enrouleur, etc.).
  • Contrôler l’efficacité du moteur et des mécanismes de verrouillage.
  • Vous assurer que l’installation électrique soit en parfait état. Par la même occasion, vérifiez également le bon fonctionnement du bouton mural et/ou de la télécommande du volet.

Après avoir bricolé vos volets roulants, votre installation sera comme neuve. D’ailleurs, il est recommandé de procéder à une maintenance une fois par an. En les entretenant régulièrement, vous prolongerez réellement leur durée de vie. Ainsi, vous profiterez de vos volets roulants pendant encore de nombreuses années !

 

Pierre Le Marier
Pierre Le Marierhttps://www.contreinfo.info/
Le plaisir de publier des actualités et de rester informer au quotidien. Vous suivrez l’actualité des entreprises sélectionné et traité avec soin. Vous pouvez proposer des actualités professionnelles sur toutes les thématiques que vous trouverez ci dessus. Vous avez notre mail pour effectuer votre demande en bas de notre site internet.

Top Article