mercredi, octobre 5, 2022

L’actualité des entreprises en France

AccueilEconomieSurendettement : le nombre de dossiers déposés à la Banque de France est...

Surendettement : le nombre de dossiers déposés à la Banque de France est en net recul

Date:

Articles connexes

Pourquoi est-il avantageux d’investir dans l’achat d’une porte blindée ?

Investir dans une porte Blindée : Pourquoi Le renforcement de...

Comment rédiger le procès-verbal du conseil d’administration

Il est important de savoir comment rédiger le procès-verbal...

Épilation au laser : voici toutes les bonnes raisons de dire oui !

De nombreuses personnes considèrent que les poils gâchent dans...

Quand un emprunteur contracte trop de crédits ou que sa situation change temporairement et de manière imprévisible, il peut facilement se retrouver en situation de surendettement. Dans ce cas-là, son nom est inscrit dans différents fichiers de la Banque de France selon sa situation. Le plus connu reste le FICP (Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers). Depuis 2014, le nombre de personnes inscrites chaque année est en baisse constante.

Comment sortir d’une situation de surendettement ?

Lorsqu’un particulier ne parvient plus à payer ses crédits, il peut se déclarer lui-même surendetté auprès de la Banque de France. Parfois, c’est l’organisme créancier qui signale les incidents de remboursement et demande l’inscription de l’emprunteur au FICP. Dans tous les cas, il peut alors devenir délicat de se sortir d’une telle situation.

Parfois, le recours à un rachat de crédit ou à un emprunt sont les meilleures solutions disponibles, mais il peut être difficile d’y avoir accès en tant que FICP. Heureusement, il est possible de trouver une société de crédit pour ficp qui accepte de prêter aux personnes en situation de surendettement pour les aider à réaliser un projet ou à se sortir d’une période difficile.

Le surendettement en nette diminution

En 2018, le nombre de dossiers de surendettement déposés à la Banque de France à diminuer d’un peu plus de 10 %. Au total, on compte près de 25 % de dossier en moins de ce genre depuis 2014, année où la courbe a commencé à s’inverser et où le nombre de dossiers de surendettement a diminué. C’est donc une diminution constante depuis quatre ans.

Cependant, cette situation n’est pas seulement due à l’amélioration de la situation des ménages et de leur gestion de leurs dépenses. Effectivement, en 2018, la Banque de France a effacé les dettes de 30 % des presque 150 000 dossiers de surendettement qu’elle avait à disposition. Pour les particuliers concernés, cela offre une nouvelle opportunité, mais il devient difficile d’emprunter pendant plusieurs années.

Le surendettement concerne les plus fragiles

Après la crise de 2008, le nombre de ménages surendettés avait beaucoup augmenté. La hausse constante du chômage participant largement à cette situation, elle avait atteint son pic de croissance en 2014. Heureusement, depuis bientôt cinq ans, les choses ont tendance à se stabiliser et à aller dans la bonne direction.

Néanmoins, le surendettement concerne et frappe toujours durement les ménages et les personnes les plus fragiles. Contrairement à une idée reçue tenace, il n’est pas dû à l’inconséquence des particuliers concernés, mais plutôt à leurs besoins les plus basiques. Le surendettement est donc un véritable problème de pauvreté qui concerne l’ensemble de la société et interroge notre volonté de prendre soin des plus faibles, même quand l’économie se porte globalement bien.

Pierre Le Marier
Pierre Le Marierhttps://www.contreinfo.info/
Le plaisir de publier des actualités et de rester informer au quotidien. Vous suivrez l’actualité des entreprises sélectionné et traité avec soin. Vous pouvez proposer des actualités professionnelles sur toutes les thématiques que vous trouverez ci dessus. Vous avez notre mail pour effectuer votre demande en bas de notre site internet.

Top Article