mercredi, octobre 5, 2022

L’actualité des entreprises en France

AccueilActualitéQue sait-on de la variole du singe?

Que sait-on de la variole du singe?

Date:

Articles connexes

Pourquoi est-il avantageux d’investir dans l’achat d’une porte blindée ?

Investir dans une porte Blindée : Pourquoi Le renforcement de...

Comment rédiger le procès-verbal du conseil d’administration

Il est important de savoir comment rédiger le procès-verbal...

Épilation au laser : voici toutes les bonnes raisons de dire oui !

De nombreuses personnes considèrent que les poils gâchent dans...

Selon l’OMS, depuis ce mois de mai 2022, environ 20000 personnes dans le monde sont testées positives au virus du Monkeypox.

La majorité des cas enregistrés est recensée en Europe, mais le virus se répand également en Afrique et aux Royaume-Unis.

Malgré son importance, la variole du singe n’est pas encore officiellement classée comme pandémie.

La variole du singe: quelle est son origine et comment se transmet-elle?

Origine et définition

Cette épidémie est découverte en 1958 par des chercheurs danois. Elle est identifiée pour la première fois chez des singes, d’où son nom même «Monkeypox». La variole du singe est un genre de zoonose, c’est-à-dire, une maladie des animaux vertébrés pouvant être transmise à l’Homme. Mis à part les singes, d’autres animaux peuvent aussi être porteurs du virus (rongeurs, gazelles, prédateurs…). Il est à noter qu’elle est assez différente de la variole courante.

Mode de transmission

Comme mentionné plutôt, la maladie peut être transmise par un animal contaminé. On peut attraper la variole du singe par des griffures, morsures ou seulement si on reste trop longtemps près d’un animal contaminé (échange respiratoire).

Concernant le mode de transmission inter-humaine, la variole se transmet plus vite par contact physique (peau à peau) que par la respiration. Ainsi, une personne attrape la maladie en :

  • Touchant des objets (vaisselles, vêtements…) du malade
  • Étant en contact avec la salive de la personne infectée : éternuements, postillons, toux ou embrassades…
  • Ayant des relations sexuelles avec la personne malade

Il est à noter que le taux de contamination est plus élevé si le virus entre en contact direct avec une peau lésée.

Comment diagnostiquer la variole du singe ?

Identification par analyse des tests de prélèvement

Le Monkeypox s’identifie par l’apparition des boutons. Ces derniers sont ensuite prélevés pour faire le test. Le médecin peut également prélever les muqueuses de la bouche ou de la gorge (si l’individu présente des boutons dans ces zones). Cependant, cela reste un second choix. Dans la majorité des cas, une interrogation du médecin est largement suffisante pour établir le diagnostic. Les tests sont effectués seulement dans des laboratoires ou des hôpitaux.

Indentification par des signes symptomatiques

Il est important de savoir que la durée d’incubation de la maladie dure 5 à 21 jours. Les symptômes les plus visibles sont :

  • fièvre de 1 à 3 jours (plus de 38 degrés C)
  • éruption génito-anale
  • adénopathies (inflammation des ganglions)
  • odynophagie (difficulté d’avaler)
  • apparition des pustules
  • asthénie et maux de tête

Les toux s’ajoutent à cette liste dans la minorité des cas (environ 5%).

D’autres autres articles santé intéressants méritent aussi d’être consultés dans la même rubrique.

Quels sont les traitements adéquats pour soigner la variole du singe ?

Le traitement de la maladie se fait de manière symptomatique. Cela veut dire qu’on ne lutte pas contre le virus lui-même. On cherche seulement à guérir les symptômes. Les soins consistent donc généralement à : désinfecter les lésions, pratiquer une antibiothérapie et faire une réhydratation.

L’importance de se vacciner

Pour les personnes à risque d’exposition du virus, il est recommandé de faire un vaccin. Cela les protège contre l’infection, mais les sauve aussi des complications. Le vaccin s’avère efficace jusqu’à 85 % selon l’OMS. Ces personnes sont généralement :

  • Les homosexuels
  • Les prostitués ou à partenaires multiples
  • Les professionnels dans la matière de prostitution

Comparaison entre la varicelle et la variole du singe

Ces deux épidémies sont souvent confondues, mais elles sont différentes l’une de l’autre. D’une part, l’évolution de la variole est lente, les symptômes n’apparaissent que 3 à 4 semaines après l’apparition de la fièvre. Par contre, la varicelle évolue plus rapidement. D’autre part, le virus du singe présente des ganglions douloureux, avec un taux de mortalité inférieure à 10 %. Cependant, la varicelle est suivie de fortes démangeaisons et rares sont les personnes décédées de cette maladie.

En bref, la variole du singe est une zoonose qui fait surface ces temps-ci. Elle inquiète sérieusement l’OMS, car elle se propage facilement, particulièrement en Europe. La variole du singe a déjà fait 2 décès en Afrique et en Espagne. Le traitement spécifique de la maladie est encore un mystère pour les chercheurs. Heureusement, les soins symptomatiques suffisent dans la majorité des cas à guérir les personnes infectées.

Pierre Le Marier
Pierre Le Marierhttps://www.contreinfo.info/
Le plaisir de publier des actualités et de rester informer au quotidien. Vous suivrez l’actualité des entreprises sélectionné et traité avec soin. Vous pouvez proposer des actualités professionnelles sur toutes les thématiques que vous trouverez ci dessus. Vous avez notre mail pour effectuer votre demande en bas de notre site internet.

Top Article