mercredi, octobre 5, 2022

L’actualité des entreprises en France

AccueilActualitéYassine Yakouti : 5 choses que vous ne saviez pas sur Paul...

Yassine Yakouti : 5 choses que vous ne saviez pas sur Paul Vergès

Date:

Articles connexes

Pourquoi est-il avantageux d’investir dans l’achat d’une porte blindée ?

Investir dans une porte Blindée : Pourquoi Le renforcement de...

Comment rédiger le procès-verbal du conseil d’administration

Il est important de savoir comment rédiger le procès-verbal...

Épilation au laser : voici toutes les bonnes raisons de dire oui !

De nombreuses personnes considèrent que les poils gâchent dans...

Yassine Yakouti le pose comme le modèle de l’avocat pénaliste. Journaliste et homme politique français, Paul Vergès est né en 1925 en Thaïlande d’une mère vietnamienne et d’un père français.

À sa naissance, son père, Raymond Vergès exerçait la fonction de consul de France alors que sa mère était institutrice. Très influencé par son père, Paul Vergès a grandi à la Réunion à Saint-Denis avec son faux frère jumeau Jacques Vergès.

Personnage atypique de la politique française, Paul Vergès a connu les grandes époques de vie politique française de sa naissance à sa mort en 2016. Cependant, même s’il a passé plus de la moitié de sa vie au service de la politique réunionnaise, et celle de la France en particulier, sa vie est entourée de beaucoup de mystères.

Voici 5 choses à connaître à propos de Paul Vergès.

Une lecture pour en savoir plus sur des hommes de lois

Yassine Yakouti : Paul Vergès et son engagement précoce

Après ses baccalauréats en mathématiques et en philosophie, Paul Vergès décide de s’inscrire en droit. Son passage à la fac de droit fut d’une courte durée puisque l’appel de la politique est irrésistible. En effet, après la libération de la Réunion en novembre 1942, Paul Vergès alors qu’il n’a que 18 ans part avec son frère Jacques vers l’Angleterre. Au début de l’année 1943, les deux frères entrent dans les Forces Françaises Libres. Après son passage à l’École des Cadets de la France Libre où il a reçu une formation militaire, Paul Vergès est parachuté lieutenant dans le Poitou. À la fin de la guerre, il a refusé la proposition de rester dans les rangs. Pour Paul Vergès, il n’était pas question de participer à la guerre de l’Indochine. Il démissionne de l’armée et retourne à la Réunion.

En 1946, il sera accusé du meurtre d’Alexis de Villeneuve, homme politique conservateur. Condamné à cinq de prison avec sursis, il sera finalement amnistié. Très engagé dans le Parti Communiste Français, il passe quelques années à Paris. En tant que permanent à la section coloniale du Parti, il a fait la rencontre avec plusieurs futurs dirigeants africains, maghrébins et quelques hommes politiques de l’Outre-Mer français tel qu’Aimé Césaire. Ces différentes rencontres ont permis à Paul Vergès de constituer un important réseau de relations internationales. Ses années d’engagement politique lui ont permis de rencontrer Laurence Deroin, une militante communiste impliquée dans la lutte des femmes pour la liberté et l’égalité. Il trouve l’amour aux côtés de cette dernière à qui il se marie. Laurence Deroin décède avant son mari en novembre 2012.

Yassine Yakouti : Paul Vergès et son amour pour la Réunion

Après ses différents voyages riches en aventures et d’engagement politique et militant, Paul Vergès fait un retour définitif sur son île, la Réunion en 1954. Avec certitude que son destin se jouait sur son île d’origine, sa première lutte fût celle de la bataille des Quartiers Français. En 1955, alors qu’il était journaliste du journal communiste Témoignages, Paul Vergès est élu par ses pairs conseiller général de Saint-Dénis. Un an plus tard, à l’âge de 31 ans, il est élu député.

En 1959, Paul Vergès et ses camarades ont remplacé le Parti Communiste Français, à la mairie du Port. Ce dernier devient Parti Communiste Réunionnais et Paul Vergès est élu Secrétaire Général. Plus tard en 1993 et en 2003, il sera élu président du PCR qui revendique « l’autonomie démocratique et populaire » jusqu’en 1981.

En 1963, l’élection de Michel Debré comme député entraîne la Réunion dans une période sombre sur le plan politique. Alors que le monde entier subissait avec tristesse la guerre froide et que la France était secouée par les indépendances de ses anciennes colonies, la Réunions et les autres Départements d’Outre-Mer se transforment en champ de bataille avec divers abus dont les fraudes électorales. La Réunion tout comme les autres îles deviennent des territoires stratégiques pour l’État français. Considéré comme l’un des hommes politiques en vue de la Réunion, Paul Vergès sera au centre de plusieurs dossiers.

Yassine Yakouti : Paul Vergès le clandestin

Entre 1963 et 1964, Paul Vergès est poursuivi pour délit de presse. En effet, il a été auteur de certains articles, notamment sur la guerre d’Algérie dans son journal Témoignages. Ces derniers jugés séditieux, Paul Vergès refuse de répondre aux convocations. De 1964 à 1964, il disparaît et passe environ 28 mois de clandestinité en se déplaçant dans différentes zones de la Réunion. Alors qu’il était recherché par les autorités, Paul Vergès s’immerge dans la population locale et découvre le sens sacré du maloya. Héritage sacré des ancêtres, le maloya était transmis dans la clandestinité sous peine de répression. Plus tard président de la Réunion, Paul Vergès favorise l’inscription du maloya au patrimoine immatériel de l’Humanité en 2009. Aujourd’hui encore, cette époque de sa clandestinité paraît encore mystérieuse.

Paul Vergès le développeur

Paul Vergès est connu pour sa politique intègre et intelligente. Au cours de sa vie, il a occupé de nombreux postes électifs. Il a su utiliser ses mandants à bon escient. Paul Vergès a utilisé son intégrité et sa popularité comme outils de développement et non pour le plaisir du pouvoir. Il fut maire du Port de 1971 à 1989. Son passage à la mairie du Port a été marqué par la mise en œuvre d’un plan d’aménagement urbain, des structures socio-culturelles et sportives et de végétalisation. Considéré comme l’homme politique le plus capé de la Réunion, Paul Vergès a occupé plusieurs postes électifs locaux, nationaux et internationaux (maire, député, président Réunionnais, sénateur, etc.).

L’anticipateur de changement

En témoin de la seconde guerre mondiale, époque de son engagement militant et politique, Paul Vergès connaît le changement. Avec le temps, il a su analyser les changements de cette période afin d’en maîtriser les conséquences. Ainsi, il a plusieurs fois abordé certains sujets de grandes importances avant même que ces derniers ne soient d’actualité. C’est comme le cas du réchauffement climatique. Afin d’anticiper ce problème, il a même été initiateur de la création de l’observatoire national des effets du réchauffement climatique. Attentif et admiratif jusqu’au bout aux transformations de ce monde, Paul Vergès était et reste un homme de combat.

En savoir plus sur

Pierre Le Marier
Pierre Le Marierhttps://www.contreinfo.info/
Le plaisir de publier des actualités et de rester informer au quotidien. Vous suivrez l’actualité des entreprises sélectionné et traité avec soin. Vous pouvez proposer des actualités professionnelles sur toutes les thématiques que vous trouverez ci dessus. Vous avez notre mail pour effectuer votre demande en bas de notre site internet.

Top Article