mardi, décembre 6, 2022

L’actualité des entreprises en France

AccueilPratiqueLe CBD fait l’objet d’une grande expérimentation médicale en France

Le CBD fait l’objet d’une grande expérimentation médicale en France

Date:

Articles connexes

trouver des backlinks puissants en 2022

spot_img

Après de longues réticences de la part des autorités sanitaire, le cannabis médical intègre provisoirement la pharmacopée française dans le cadre d’une grande expérimentation pilotée par le ministère des Solidarités et de la Santé.

Soulager la douleur et réduire les épisodes d’anxiété

Le 26 mars 2021, un patient du CHU Estaing, à Clermont-Ferrand, s’est vu prescrire du cannabis médical à base de CBD et de THC pour soulager des douleurs chroniques, en présence du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran. Il s’agissait de la toute première application médicale du chanvre dans l’histoire de la pharmacopée française. Cette prescription s’inscrit dans le cadre d’une grande expérimentation qui concernera plus de 3 000 patients dans l’ensemble du territoire entre 2021 et 2023.

« J’étais très intéressé par cette expérimentation pour calmer la douleur », a confié le patient qui lutte contre des douleurs neuropathiques chroniques depuis 7 ans. L’équipe médicale du CHU Estaing de Clermont-Ferrand estime que les médicaments à base de cannabis peuvent soulager la douleur grâce aux propriétés antalgiques et relaxantes du CBD et du THC, mais également réduire le stress et les épisodes d’anxiété « pour améliorer la qualité de vie globalement », comme l’a expliqué le Professeur Nicolas Authier, psychiatre et pharmacologue en charge de l’expérimentation.

Pour l’heure, le cannabis médical est présenté sous forme d’huile à ingérer deux fois par jour. La dose prescrite est prélevée à partir d’une pipette. Les patients entament leur traitement avec un médicament à 100 % à base de CBD, une molécule non psychotrope et non addictive extraite du chanvre industriel. Le CBD est d’ailleurs en vente libre partout en France, notamment dans les magasins physiques, les boutiques en ligne comme Pro 4 You CBD ou certaines enseignes de proximité comme Monoprix.

Si les douleurs persistent, le médecin traitant prescrit alors un médicament composé de CBD (50 %) et de THC (50 %). « On tâtonne jusqu’à trouver le bon dosage », explique Mounir, un patient de 47 ans souffrant de douleurs neuropathiques suite à un AVC hémorragique.

Le CBD médical : quelles applications ?

Les propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et relaxantes du cannabidiol suscitent l’intérêt de la communauté scientifique depuis au moins deux décennies. En France, c’est l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de la santé (ANSM) qui définit les indications thérapeutiques des médicaments autorisés à être commercialisés. L’organisme a retenu cinq indications dans le cadre de l’expérimentation du cannabis médical :

  • Les épilepsies qui résistent aux traitements habituels, principalement pour réduire la fréquence et l’intensité des crises ;
  • Les douleurs associées à certaines formes de cancer ;
  • Les douleurs neuropathiques qui résistent aux traitements accessibles ;
  • La spasticité douloureuse des pathologies du système nerveux central ;
  • Dans le cadre des soins palliatifs.

Le CBD, un traitement prometteur pour les patients épileptiques

Une étude randomisée, contrôlée et en double aveugle menée en 2017 a tenté de mesurer l’efficacité du cannabidiol en tant que thérapie contre l’épilepsie. Résultat : le cannabidiol a permis de réduire le nombre de crises de moitié chez 43 % des patients. Dans une étude similaire menée chez des enfants atteints du syndrome de Lennox – Gastaut, le cannabidiol sous forme d’huile a permis de réduire les crises atoniques de 42 % chez l’ensemble des patients. Enfin, dans une étude réalisée en 2018 sur des patients épileptiques réfractaires, le cannabidiol a permis de réduire les crises convulsives mensuelles de 51 % chez l’ensemble des patients.

Ces résultats prometteurs doivent toutefois être mis en perspective avec le risque d’effets secondaires, plus élevé chez les patients traités à l’huile de CBD en comparaison avec les patients qui ont reçu un placebo. Ces effets secondaires restent toutefois légers à modérés : somnolence, diarrhée et perturbation des hormones hépatiques.

La France compte près de 700 000 patients épileptiques, et 30 % d’entre eux souffriraient d’une forme d’épilepsie réfractaire aux traitements accessibles. L’expérimentation en cours devrait permettre à la communauté scientifique de quantifier l’apport du cannabis médical et du CBD dans le traitement de l’épilepsie mais aussi, plus largement, dans le soulagement de la douleur chronique associée à certaines pathologies lourdes.

Pierre Le Marier
Pierre Le Marierhttps://www.contreinfo.info/
Le plaisir de publier des actualités et de rester informer au quotidien. Vous suivrez l’actualité des entreprises sélectionné et traité avec soin. Vous pouvez proposer des actualités professionnelles sur toutes les thématiques que vous trouverez ci dessus. Vous avez notre mail pour effectuer votre demande en bas de notre site internet.

Top Article

error: Content is protected !!